AMAP Poissons de Nantes : le nombre de 100 colis est atteint

Publié le par Reponsables de l'AMAP des Croqueurs de Bio

Il n'y a plus de place !!!! Il faut attendre la rentrée si vous souhaitez faire aprtie de l'AMAP poisson... Je vous tiendrai au courant. En attendant, voici un mail reçu sur le groupe de discussion du collectif AMAP44 :


Je fais suivre ce message encourageant de Nicolas Brin, patron-pêcheur à Arcachon, qui livre des AMAP de l'agglomération de Bordeaux.


------------
----------------------------------------------
Objet : un an après notre entrée dans le système amap :

Bonjour ,

Depuis notre entrée dans les amaps qui sont aux nombre de 9.Bruges (2livraison
s part mois),Blanquefort,Léognan,Villenave d'Ornon,Castelnau,Cussac,Lacanau,St Médard en Jalles, Mérignac.ce qui fait environ 380 colis par mois.Malgré quelques intempéries et
mauvaises pêches nous avons réussi à livrer chaque amap seulement en décalant deux livraisons sur toute l'année.
L'amap nous permet de vendre 50% de la pêche par ce système, Vanessa tient un banc de poisson 3 fois par semaine ce qui me fait 10% encore de vente directe.Je ne vends plus que 40% de ma pêche en criée. Je reste quand même obligée de passer par celle ci par rapport au tonnage pêché.
Il fraut valoriser sa pêche en se diversifiant sur plusieurs epèces.Pêcher moins pour vendre mieux.Une grande partie des espèces sont en danger si l'on ne prend pas de mesures.Je ne pêche pas par gros temps environs 100 jours par an. Depuis que je livre les amaps j'ai 80% de rejet en moins se qui est énorme.
Je ne peche plus de gros tonnage afin d'éviter de vendre à prix dérisoir en criée.J'essai de calculer mes prises au plus juste pour ne pas avoir de surplus et donc vendre à bon prix.
IL faudrait faire découvrir le métier de la petite pêche.Quand aux matelots ils n'y voient que du bon depuis que nous livrons les amaps et que nous avons un banc de poisson.Il est vrai que leur paie a augmentée, il n'y a pas toutes les taxes criée,n'y le gazoil du  bateau,n'y la glace qui leurs sont décomptées sur les paies des ventes en directes.
Nous sommes heureux de pouvoir bénéficier de se système, rencontrons pleins de familles et producteurs agréables.
Nous ne pouvons malheureusement pas prendre d'autres amaps car je me laisse 24 h entre chaque amap( je livre entre 2 et 3 fois par semaine) afin de pouvoir pêcher les colis,plus le poisson que je mets sur mon banc, ce qui a permis à deux de mes collègues qui on le même style de pêche que moi de rentrer dans ce système d'ailleurs eux aussi on décider de ne pas en prendre plus qu'ils n'en on afin aussi que l'on puisse continuer à vous livrer des produits de qualité.
A bientôt

Vanessa et Nicolas

Publié dans Réseau AMAP44

Commenter cet article